20/11/2004

Réflexions métaphysiques 2

J'ai la tête vide, je n'arrive plus à penser. Comme égarée dans un scénario de David Lynch, ou le but est de ne rien comprendre, de briser les liens avec la réalité et d'observer les choses avec apathie. Il n'y a rien à comprendre, c'est juste une route merdique, sombre et sinueuse à suivre.
Cauchemard ou fatigue? Les deux!
Gérer, respirer. A chaque problème une solution, mais le problème est que le problème est un malaise indéfini, une sensation. Comment lutter contre une idée? 
Comment réfléchir? Comment être sure de bien comprendre?
Je cherche à cerner ce qui m'entoure, mais je n'y comprend rien. Les autres me paraissent des pantains qu'on manipulent, des automates, des clowns. Je hais les clowns donc je hais les autres. Je suis une associale. La logique d' Aristote confirmerait la thèse, mais pourtant, j'ai besoin d'autres, je ne suis donc pas une associale. Il y a erreur dans les données. Aristote, tu es nul. Les autres ne sont pas des clowns, et moi je suis conne. Une vie c'est court, et je perd mon temps...  
 
 



17:58 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Ariquoi? Pfouu, faut s'acheter un bousolle pour filer vers les déserts glacés du grand Mars. Rien de tel que l'aventure pour donner un sens à ce qui n'en a pas. J'ai pas compris ce qu'Aristote vient faire dans ce délire mais s'il repasse, pourrais-tu lui dire que ma fuite métaphysique a recommencer à couler au trosième. Merci.
Rigole un bon coup, histoire de décloisonner.
signé: Le sauveur raclant.

Écrit par : cui cui | 29/11/2004

Retour sur Aristote Cuicui: Aristote est à l'origine du célèbre:

Tous les hommes sont mortels
Socrate est un homme
Donc Socrate est mortel
Théorie que j'applique sur ma facon de voir les autres, les clowns.
En gros, une sorte de C.Q.F.D philosophique à partir duquel on peut faire des calculs matriciels. C'est de la logique, c'est encore marrant... ;-)

Oui, je sais, je réfléchis trop...

Écrit par : Laura! | 29/11/2004

Soquoi? Ne syllogise pas tant, tu vas finir par te rayer les dents. Si j'ai bien compris ton raisonnement:
Tous les clowns sont des hommes
cui cui est un clown
donc cui cui n'est pas un oiseau
Hum, je suis au regret de devoir t'informer que ce raisonnement ne tient pas la route car cui cui est bel et bien un oiseau mais, si cela peut te consoler, qui a perdu ses ailes au poker hier soir. Quant aux calculs matriciels qui pourraient te permettre de déduire qu'il faut conclure, ne leur accorde aucun crédit, je les soupçonne de croire en l'existence de Dieu.
Quand à mesurer la quantité de réflexion que tu produis chaque jour, car il faut bien la mesurer pour affirmer qu'elle est excessive, je te suggère de prendre le problème sous l'angle qualitatif plutôt que quantitatif car cela coûte moins cher.

Voilà, soit prudent (e?), fais régulièrement une pause entre 2 réflexions, histoire d'éviter un claquage neuronal très douloureux pour les proches.

Cui cui, le sauveur raclant.

Écrit par : cui cui | 05/12/2004

EXPLDR J'suis écroulée la... Désolée pour tes ailes, vraiment navrée... Ca ne me console pas non, .... ;-)

Justement, je suis pas d'acc avec le raisonnement d'Aristote, mais sur le moment même il m'est revenu à l'esprit, c'est tout....

Hé oui, je suis un fervente praticienne de la prise de tête, ca m'aide parfois mais ca m'empeche de dormir certaines nuits.
As-tu déjà entendu parlé de la théorie du "doute méthodique" selon René Descartes ?.... ;D

Écrit par : Laura! | 05/12/2004

Les commentaires sont fermés.