29/01/2005

I miss U

L'air me semble tristement vide sans fumée nauséabonde pour le remplir. Les poumons endoloris par le manque, privés de leur drogue. Les nerfs tendus, la réaction impassible de la dépression, j'ai perdu quelque chose. Une chose malsaine et inutile, mais je l'ai perdue. Je suis une pauvre droguée opprimée par ce mécanisme d'auto-destruction, je tourne en rond. Breathe the pressure. Salopperie de puanteur tabacologique, je te hais pour l'esclave que tu as fait de moi, mais tu me manques!
 
Résister, respirer. Résister! Respirer!
 
Réapprendre la condition nécessaire du non-fumeur, celle de la personne normale qui ne manque pas d'air sans nicotine, celle qui n'étouffe pas avec de l'oxygène, celle pour qui s'empoisonner n'est pas une obligation.
 




23:32 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Ah si seulement... J'avais ton courage ! Je suis une fumeuse non consentante et je râle chaque fois que j'allume une clope qui pue, mais bon je songe sérieusement à arrêter !

Écrit par : Agathe. | 30/01/2005

Alléééééééééééééééééééééééééééééé Tu peux le faire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Mateusz | 01/02/2005

Fumer = toxicomanie = boulet :/ J'ai arrêté de fumer il y a un an. Je n'ai pas trouvé cela difficile, cela m'a procuré beaucoup de plaisir, chaque jour qui passait, je me sentais mieux et surtout plus libre. Puis j'avais plus de pognon en poche et surtout je me sentais moins con qu'avant. Il est vrai que je me sentais plus con que la moyenne :)
Ah oui, lis ce bouquin, normallement tu ne devrais plus JAMAIS avoir ENVIE de fumer. Ce qui est quand même plus agréable quand on arrête ;)

http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2266142437/qid=1107226862/sr=1-2/ref=sr_1_11_2/171-7718051-7254632

Écrit par : cui cui | 01/02/2005

Les commentaires sont fermés.