22/02/2005

Saint-Denis, ca se résume à....

Putain de bordel de merde de shit à la fuck de saloperie chiante emmerdeuse de journée de merde dégueulasse bouseuse!
 
J'en ai rien à caler de Saint Denis, cette sale ville pourrave et de sa basilique royale à la con.
 
Je m'en tappe qu'on me précise que le secteur archéologique est bouché-bouché mais qu'ils cherchent une madame pipi pour récurer les chiottes du musée de cette même basilique que j'ai en horreur. Je vais en faire des cauchemards, une basilique-cathédra me poursuit et réclame que je lui lave ses toilettes qui débordent. Berk. Je vomis déjà.
 
J'emmerde les cafés puants de Saint-Denis, ou les papiers du tiercé perdant jonchent le sol, plus glissant que du verglas.
 
Et oui, je m'en tamponne grave de vos discours d'archéologues frimeurs et employés, avec votre job de merde que j'envie à crever. Ce n'est pas interessant pour un sous, ce que vous racontez, et tout l'monde se les pèle dans cette cathédrale QUI FAIT CHIER! J'aime autant aller matter le stade de France!
 
Et toi gros connard qui conduisait le car, je vais t'apprendre quelque chose d'essentiel....
140km/H sur les autoroutes françaises constitue un délit, tripler deux camions aussi, ainsi que griller plusieur feux rouges un sein même de la ville. A cause de toi, j'ai envie de gerber et désormais, j'ai peur des voyages en car!
 
Ah oui... derniere crise indispensable. TOI, S., je ne te remercie pas d'avoir foutu ce stupide film pour gosses de 8 ans dans le car sur le trajet du retour, avec le volume maximal, alors que ca n'interessait pas forcément tout le monde. Il y avait des gens qui tentaient de dormir, dans ce car, et ton film de merde, tu le fous bien profond à coté du parapluie que t'as coincé dans le cul.
Tu as pollué mon espace auditif. Ca t'aurait plu que je vienne fumer une cigarette à côté de toi, sans me soucier de ta réaction?
 
Et là... Je me sens quand même vachement mieux!... 

22:00 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Commentaires

euhhh Je crois que tu as atteint avec ton "Putain de bordel de merde à la fuck de saloperie chiante emmerdeuse..." le juron ab-so-lu-ment parfait !
cheers :-)

Écrit par : teen_spirit | 22/02/2005

Yes I'm loving it :)

Écrit par : Amaury | 23/02/2005

Alors Lolo ? on a repplongée pour la cigarette ?

Écrit par : | 23/02/2005

- teen-spirit, je reconnais que ... enfin, voilà, j'avais besoin de me défouler...

" ", j'aurais plus facile à te répondre si tu laissais ton prénom, un nick ou ni'mporte quoi d'autre dans le même genre... ;D
Et oué,j'en suis toujours au même stade du 2-3 cigarettes par jour... l'arrêt définitif est pour le moment exclus (mais bientot, tout vient à point a qui sait attendre ;p)

Écrit par : Laura! | 23/02/2005

*** La , je suis battue....Bravo! Je reconnais ma defaite . T as gagné ...
Pour le juron.
Vais m exercer :-)))
Bizzzz.

Écrit par : huella | 24/02/2005

... Eh...mais qu'est-ce que je vois...mes fesses sur ton blog...super c'est gentil ! :-)))))))...sinon ça va?..t'es plus cool ? :-))))

Écrit par : sioran | 24/02/2005

Hé oué... Huella: je suis qu'a moitié fière de moi... ;)

Sioran: oui oui, ce sont bien tes fesses sur mon blog... Un click et c'est magique ;D
Oui, une fois le juron passé, j'allais tout de suite mieux, ca fait beaucoup de bien de tout balancer... :p

Écrit par : Laura! | 24/02/2005

au moins ça à le mérite ....

Écrit par : Nola | 25/02/2005

Héhéhé Je suis sincérement navrée, ... de vous avoir tou(te)s choqué(e)s... :(

Écrit par : Laura! | 25/02/2005

the cyprine blog le blog olfactif. à l'odeur de cyprine, fallait oser. bien vu ou plutôt bien senti la pro perdante.

Écrit par : quinne | 26/02/2005

quinne Clairement, je suis trop trop fière de mon coup... Mon blog est unique par ta présence et ton odeur qui fait sa particularité, sois la bienvenue

Écrit par : Laura! | 26/02/2005

la personne ki a ecri sa elle ou il c pa ecrire et elle ou il se tronpe je croi bien ke t jaloux et pour la peine ssssaaaaiiiinnnntttt----ddddeeeennnniiiissss en force

Écrit par : valainedu93 | 03/11/2006

Les commentaires sont fermés.