28/02/2005

Illuminée

Deux idées grandioses m'ont percuté l'esprit ce matin, Alleluiah,  Laura a pensé!....
 
1. Je n'en peux plus de ce froid polaire et de cette neige souillée. Je voudrais rester au chaud sous ma couette toute la journée.
 
2. Je pense à lui un peu, beaucoup, passionément, à la folie, ... Mon prochain but: foncer tête baissée sur mon prochain rateau ?

21:38 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

27/02/2005

Pigeon, oiseau à la grise robe ...

- Tu viens de te mettre l'Amicale des Pigeons Voyageurs à dos, ma p'tite! -
 
Ouais ouaaaaaais, j'ai choppé un de ces sales bestiaux en pleine gueule, et tout l'monde s'inquiète pour le pigeon! Et mon pare-brise dans l'histoire ?! Les oiseaux n'ont jamais été mes amis, et il volait encore après le choc. On se plaint qu'il y a trop de pigeons dans les villes et quand on essaie de les éliminer innocement, on crie au scandale !... Faut savoir dans la vie hein, merde.
 
Le nouveau sport à la mode: l'éclaté de pigeon.



17:45 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

25/02/2005

R. DOUGAN - furious angels

Like a sentence to death
I've got no options left
I've got nothing to show now
I'm down on the ground
I've got seconds to live
And you can't go now

Cause love, like an invisible bullet has shot me down and I'm bleeding - yeah, I'm bleeding
And if you go, furious angels will bring you back to me

You're a dirty needle
You're in my blood and there's no curing me
And I want to run
To a place you can't see me

Cause love, like a blow to the head, has left me stunned and i'm reeling - yeah, I'm reeling
And if you go, furious angels will bring you back to me

You're a cold piece of steel between my ribs and there's no saving me
And I can't get up from this wet crimson bed that you made for me

Cause love, like a knife in the back, has cut me down and I'm bleeding - yeah, I'm bleeding
And if you go, angels will run to defend me - to defend me

Cause i can't get up
I'm as cold as a stove
I can feel the life fade from me
I'm down on the ground
I've got seconds to live
Then what's there that waits for me?

Cause love, like a sentence of death has left me stunned, and i'm reeling - yeah, i'm reeling
And if you go, furious angels will bring you back to me

15:01 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/02/2005

Saint-Denis, ca se résume à....

Putain de bordel de merde de shit à la fuck de saloperie chiante emmerdeuse de journée de merde dégueulasse bouseuse!
 
J'en ai rien à caler de Saint Denis, cette sale ville pourrave et de sa basilique royale à la con.
 
Je m'en tappe qu'on me précise que le secteur archéologique est bouché-bouché mais qu'ils cherchent une madame pipi pour récurer les chiottes du musée de cette même basilique que j'ai en horreur. Je vais en faire des cauchemards, une basilique-cathédra me poursuit et réclame que je lui lave ses toilettes qui débordent. Berk. Je vomis déjà.
 
J'emmerde les cafés puants de Saint-Denis, ou les papiers du tiercé perdant jonchent le sol, plus glissant que du verglas.
 
Et oui, je m'en tamponne grave de vos discours d'archéologues frimeurs et employés, avec votre job de merde que j'envie à crever. Ce n'est pas interessant pour un sous, ce que vous racontez, et tout l'monde se les pèle dans cette cathédrale QUI FAIT CHIER! J'aime autant aller matter le stade de France!
 
Et toi gros connard qui conduisait le car, je vais t'apprendre quelque chose d'essentiel....
140km/H sur les autoroutes françaises constitue un délit, tripler deux camions aussi, ainsi que griller plusieur feux rouges un sein même de la ville. A cause de toi, j'ai envie de gerber et désormais, j'ai peur des voyages en car!
 
Ah oui... derniere crise indispensable. TOI, S., je ne te remercie pas d'avoir foutu ce stupide film pour gosses de 8 ans dans le car sur le trajet du retour, avec le volume maximal, alors que ca n'interessait pas forcément tout le monde. Il y avait des gens qui tentaient de dormir, dans ce car, et ton film de merde, tu le fous bien profond à coté du parapluie que t'as coincé dans le cul.
Tu as pollué mon espace auditif. Ca t'aurait plu que je vienne fumer une cigarette à côté de toi, sans me soucier de ta réaction?
 
Et là... Je me sens quand même vachement mieux!... 

22:00 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

21/02/2005

Dramatique rime avec pathétique

Demain, je dois me lever à 6H00 du matin, et c'est un drame. Celà doit faire au moins un an que je me suis plus levée avant le soleil...
 
Demain, c'est 6H00 du matin, mais c'est pour aller à Saint Denis, visiter, apprendre et appliquer toute la connerie avec laquelle je me suis engorgée l'esprit. Une cathédrale, un chantier et des laboratoires. Mais c'est un drame. J'ai autre chose à foutre: glander, claquer de la thune, sortir, glander, café, parler, zoner, sortir, draguer, dormir, jouer, sortir, perdre mon temps, pleurnicher, claquer le peu de thune qu'il me reste, râler...
 
- Bravo pour ta pratique de la débilité en puissance, on peut savoir ou est passé ton neurone? -
 
Rien d'interessant, rien d'intelligent, rien de bien, rien d'utile.
Je me trouve dans le monde du lamentable, champ de bataille du dramatique et du pathétique.




21:18 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/02/2005

Merci MSN pour les occasions que tu m'offres...

R. dit :

et tu complexes pas quand tu vois les seins de pamela ? :p

 

Laura dit :

autant que toi quand tu vois Siffredi à poil

 

R. dit :


 
 

18:20 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

18/02/2005

In love for Cro-Magnon...

Bon, petite mise au point.... Laura, tu aimes les hommes des cavernes poilus et mal dressés. Eux, ne t'aiment pas. Les autres non plus. Mais le petit néandertalien serveur du café t'a bien tappé dans l'oeil...
Mais l'homme préhistorique ignore tout de la drague et de Proximus.
 
"Bonjour, je vous sers quoi?"
[Ton corps nu sur un plateau, c'est faisable?]
- Un coca, et toi F., tu prends quoi? -
 
Toi Laura, la drague, tu l'as dans la peau... Ca se voit au premier coup d'oeil, qui s'apparente toujours à un foirage...
 

23:50 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

16/02/2005

Non mais!

Hey, connard! Je vais t'apprendre à me parler correctement, c'est bien compris?


22:29 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

14/02/2005

A mort l'amour

Je hais la Saint Valentin et les petits coeurs partout, je deteste cette promotion industrielle de l'amour. J'aime pas l'amour non plus. J'aime pas me prendre une rateau, et j'aime encore moins quand celui que je convoite se tappe la meuf de ses rêves! Je suis un coeur givré, fossilisé et j'emmerde le monde.

20:29 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

13/02/2005

Encore une journée bien constructive!...

NON, NON, NON, NON, NON, NON !!
 
Remarque première: je ne suis pas un centre de renseignements, je ne suis pas non plus un GSM publique ni une centrale téléphonique et encore moins une agence matrimoniale! Compris?
 
J'ai envie d'une cig, quoique non, ... J'ai envie de tout un paquet plein de cigarettes empoisonnées et malsaines, j'aime me détruire les poumons et cracher le matin, ca me manque de ne pas tousser comme Ginette, la tenancière de bordel du coin. Je rêve de fumer ces déchets polluants les uns après les autres et d'en savourer le gout infâme!
 
"BRAVO Laura! Vous venez d'obtenir le diplôme de la plus "grosse" imbécile de la lignée humaine..."
- Nan mais dis moi Lo, t'en as encore beaucoup des grandes idées dans le même genre? Mmh, nan, je crois que j'ai vidé mon stock de conneries là! -
 
Je me suis encore montrée très utile aujourd'hui... et surtout très efficace dans le domaine de la décoration intellectuelle!
J'ai beaucoup pensé... à lui, à rien, au beau temps trop absent, à mon irréprochable bordel envahissant et à ces cours merdiques qui font de moi une aneroxique cérébrale.
J'ai roulé. Beaucoup. J'ai pollué l'atmosphère à coups de démarrages foireux et glissants. J'ai gominé le macadam bruxellois, enneigé pour l'occasion.
J'ai aussi beaucoup discuté avec C., de tout, de rien, des deux à la fois.
 
Et à part ca? J'ai rangé 3 malheureuses couvertures qui accentuaient cette putain d'impression de bordel qui bordélise. Je suis très fière d'avoir enfin fait quelque chose qui j'estimais urgent mais qui ne l'était, en vérité, absolument pas.
 
Mais quand cesseras-tu de glander?
 
 

22:00 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

11/02/2005

Pas cette fois ci!

Ne me dis pas oui pour me faire plaisir, ça n'aurait aucun sens.
 
Ne me dis pas oui pour demain me dire non. Je ne veux pas rater d'autres soirées pour ton indécision.
 
Ne me dis pas oui pour que je reste calme, je commence à avoir une certaine habitude de tes lâchés furtifs de dernière minute.
 
Ne me dis pas oui parce que tu n'as vraiment rien d'autre à foutre demain soir, il n'y aurait rien de plus minable...
 
Ne me dis pas oui pour que je puisses, te râler dessus et te donner l'opportunité de jouer les martyrs.
 
Cette fois-ci, c'est moi qui dirais non, si j'en ai l'envie.
 

21:32 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/02/2005

Rock 'n Blues

I keeeep on falliiiiiiin' in aaaaaand ooooout of love with you ... OoooOOoooO OooOoOh ....
 
Merci Alicia, tu m'ôtes les mots de la bouche! ... Bravo.
J'ai chanté, maintenant, il pleut... NON! Il drache!

19:54 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/02/2005

Un boulet au fond de l'eau

"Laura, tu nages aussi bien qu'une pierre qui coule!... Arrête, on dirait que t'es en train de te noyer!"
 
Mêêêêêêêême pas vrai! Je nage aussi bien qu'Ariel, la p'tite sirène!
Puis, ça dérange qui? J'ai envie de me noyer, et après ?! Vous savez pas foutre la paix aux gens qui ont envie de se faire sauver par le maître nageur?
 
Quant à l'ésthétique disgracieuse de mes mouvements, je tiens à souligner que quand on contraint de nager dans un couloir large de 50 cm, afin d'éviter les gosses dangereux, on a pas forcément l'air malin, non!
 
Je nage bien et vite, ne vous a-t-on jamais dit que la jalousie était un vilain défaut ? Non? Bon!...
La preuve en est qu'à chaque demi longueur effectuée, je me retrouvais face au cul balénique de mémé Jacquotte, que j'aurais du couler aussi sec pour obstruation de la voie aquatique publique!
 
Donc, à l'avenir, je prierai tous les crétins sans nageoires qui tentent la drague inversée, de s'abstenir de remettre en cause mon élégante façon de nager!

18:54 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |