15/11/2005

 La chute du piédestal

Alors que les choses soient claires, princesse!... Tu n'es pas une reine et nous ne sommes pas tes pions. Tu es une gonzesse, une bonne copine et on passe beaucoup de temps ensemble, mais ce n'est pas pour autant que je suis à la merci de tes horaires. Lève toi à l'heure qu'il te plaira de te lever, reporte notre rencard à l'heure qu'il te plaira de déplacer mais ne t'étonnes pas si je ne suis pas là et SURTOUT, ne t'avise pas de râler.
 
J'en ai plus qu'assez de ces caprices, bordel de merde. Alors cesse de tirer la gueule pour un oui, pour un non, pour des conneries ou parce que tout le monde ne fais pas exactement ce que tu voudrais.
 
Ta vie est peinte en rose bonbon acidulé et le fait de geindre auprès de ceux chez qui il pleut tout le temps commence sérieusement à taper sur le systeme.
 
De Miss Parfaite, tu passes à Première Dauphine des Emmerdeuses ...

17:01 Écrit par £@µr@! | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |